Navigation Menu+

L’avenir du marketing : votre visage !

Posted on août 9, 2012 by in Veille | 1 comment

L’article de la semaine a été trouvé chez VentureBeat, qui s’interroge sur le futur du marketing. Ainsi, si pour un ordinateur, votre visage est un ensemble de points et de mesures au milieu de traits, mais pour les marketers, cet ensemble de données signifie des profits lucratifs et une nouvelle façon de se connecter avec leurs clients. Selon VentureBeat, la technologie de détection faciale est en train de rendre possible le fait de mesurer et d’analyser en temps réel les publicités dans le monde réel et de prévoir les produits que vous souhaiterez acheter en fonction de qui vous êtes ou de ce à que vous ressemblez. Dans un monde envahi par les caméras et de gadgets en tout genre, de sérieuses inquiétudes existent sur la manière dont les marketers vont les utiliser. La prochaine fois que vous observerez un panneau d’affichage, il y a une chance qu’il puisse également vous observer.

Selon VentureBeat, Immersive Labs a développé un logiciel pour panneaux numériques qui permet de mesurer la tranche d’âge, le sexe, et l’attention  d’un passant et de quantifier l’efficacité d’une campagne de marketing dans le réel. La technologie de détection du visage peut permettre d’adapter les annonces en fonction des caractéristiques du public et de créer des statistiques.

L’auteur cite Plan UK,  un groupe de charité pour enfants qui a lancé une publicité sur les arrêts de bus dans le cadre de leur campagne « Parce que je suis une fille ». Les femmes en passant voyaient un clip de 40 secondes, tandis que pour les hommes, il était uniquement affiché un message l’invitant à visiter leur site web. Selon VentureBeat, la prochaine génération de systèmes pourrait aller beaucoup plus loin dans cette collecte de données  - un algorithme pourrait juger si vous semblez heureux, triste, malade, en bonne santé, ou nerveux et adapter ses annonces en fonction.

La technologie de détection faciale peut permettre une machine (comme un iPad) de présenter à un client des produits qu’il devrait normalement acheter en fonction de ses caractéristiques physiques. Kraft et Adidas l’utilisent par exemple pour proposer des recettes aux macaronis aux mères occupées et des chaussures de marche aux acheteurs âgés.

Au Japon, les machines utilisant cette technologie ont augmenté de trois fois le montant du chiffre d’affaires en comparaison avec les dispositifs non interactifs. Selon VentureBeat, des chercheurs taiwanais ont développé des appareils capables de déterminer le teint d’une personne, l’utilisation de maquillage, ou de la fréquence de rasage en vue de recommander des rasoirs et des produits de beauté.

Aux États-Unis, la publicité télévisée représente encore la plus grande dépense publicitaire. Parvenir à un public cible n’a jamais été une science exacte. Aujourd’hui avec les téléviseurs et les périphériques connectés à Internet, les entreprises ont une chance de jeter un oeil dans le salon. Selon VentureBeat, Microsoft Kinect, le dispositif de jeu populaire de détection de mouvement, a des capacités avancées d’identifier ses utilisateurs et a construit une plate-forme publicitaire entière autour de « l’engagement public » – être capable de dire qui est dans la salle, quel âge ils ont et leur niveau d’attention quant à ce qui est sur l’écran.

Aujourd’hui, ces types de capteurs peuvent faire partie de la télévision. Selon l’auteur, au cours de la seule dernière année, Sony, Samsung, Lenovo et Toshiba ont chacun introduit des « téléviseurs intelligents » avec technologie de reconnaissance faciale. À ce rythme, il ne sera pas long avant que votre téléviseur vous regarde ainsi.

Imaginons maintenant que tous ces appareils puissent un jour faire appel, par la reconnaissance faciale, à certaines données inhérentes aux médias sociaux et vous avez là le rêve de tout marketer. Un ciblage parfait, bâti sur la reconnaissance faciale à un instant T, et les données qui constituent le prisme identitaire de la personne. À son visage, il est mal rasé. Mais selon LinkedIn, c’est un cadre et d’après Instagram il est actuellement de retour de vacances dans une résidence luxueuse qui selon TripAdvisor coûte très cher. Il serait parfait pour un rasoir très dispendieux, car il a les moyens et sera probablement amené à l’utiliser dans ses fonctions. On voit d’ailleurs l’intérêt de ces technologies avec le rachat par Facebook de Face.com. Pire encore, imaginez que le ciblage puisse se faire au travers de lunettes comme celles de Google qui analyserait également ce que vous observez pour compléter votre profil …

Pour VentureBeat, ces changements rapides soulèvent d’importantes questions autour de l’autorisation et notamment de ce que les consommateurs sont prêts à tolérer.Les questions de confidentialité seront évidemment au centre des débats. L’auteur conclu judicieusement ainsi. Ce qui est technologiquement possible n’est pas nécessairement socialement et juridiquement admissible. Les consommateurs devront bientôt décider ce qu’ils sont prêts à accepter. Certains seront rebutés par de constantes annonces profondément personnalisées, mais d’autres vont profiter de la plus grande pertinence des nouvelles offres qui leur sont présentées. À voir donc.

 

1 Comment

  1. Good insights sur la technologie de reconnaissance faciale, mais je doute de son efficacité quant à l’évaluation de l’attention chez la cible.

    Sinon elle parait avantageuse car elle renseigne davantage le profil de la cible, les attitudes et autres réactions spontanées !

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>